Publications en libre accès des universités du Burkina Faso: analyse d’impact et visibilité internationale

Pier Luigi Rossi, Minata Traore, Fatoumata Maïga Diallo

Abstract

Nous avons rendu disponibles, en libre accès sur internet, les collections de mémoires et de thèses soutenues à l’Université de Bobo Dioulasso et à l’Université de Ouagadougou 1 (Burkina Faso). L’analyse des données de consultation (« fichiers de log » présents sur le serveur hôte) permet de produire plusieurs indicateurs concernant l’impact et la visibilité internationale des documents constituants les collections. Nous présentons la répartition temporelle et géographique des consultations, les fréquences des accès spécifiques à chaque document, la nature des questions, l’impact des moteurs de recherche. Ces résultats montrent qu’en mettant à disposition sur Internet des documents scientifiques produits par des institutions africaines, l’importance de leur visibilité et de leur impact peuvent être démontrés en utilisant les données de consultation disponibles sur le serveur. La comparaison de ces données avec celles disponibles pour les documents en libre accès de l’Institut français pour le développement (IRD) permet de conclure que les niveaux de consultation pour les publications scientifiques des pays du « Nord » et du « Sud » sont assez similaires.

Two major collections of dissertations and theses defended at the University of Bobo Dioulasso and the University of Ouagadougou 1 have been made available open access on the Internet. The data analysis of accesses available via the host server makes it possible to produce several indicators concerning the impact and the international visibility of the available documents. We will present the temporal and geographical distribution of the consultations, the specific frequencies for each document, the nature of the questions, the impact of the search engines. These results seem to show that by making available on the Internet scientific documents produced by African institutions their visibility and impact are demonstrable with the data collected by the server. A comparison of these data with those available for the open access documents of the French Institute for Development (IRD) show that the levels of consultation for scientific publications from "Northern" and "Southern" countries are quite similar.